mercredi 20 septembre 2017

Quoi de neuf en 2017 ?

Je suis toujours là !
C'est vrai la plume est un peu fatiguée et pourtant la passion est bien là et l'envie de relever de nouveau défi aussi !

Quelques minutes en image et en texte pour revivre cette belle et grande première partie de saison. Alors j'essaye d'oublier les blessures...

la 1ère partie c'est une reprise de la compétition progressive car quelques douleurs résiduelles liées à la pubalgies persistent, ça fait maintenant 1 an en ce début janvier 2017 :

  • Dossard 89 le 22 janvier sur le Trail du Château de Pierrefond 24 km : Retour sur un trail avec Olivier, pas d'objectif sur cette course, seulement prendre du plaisir. Après un départ tranquille, à mi-course je lâche les chevaux. Malgré des douleurs au niveau de l'adducteur gauche. J'atteint le 26ème rang en 1h50 / 616 classés et 7ème en Master 1.
  • Dossard 418 le 26 février sur le Trail du Maxicross de Bouffemont 25 km : La forme se bonifie et les douleurs commencent à se faire moins présentes. Là, il y a un peu plus de densité, et du monde. Un Trail de début de saison plébiscité par le peloton Francilien. Le déplacement est effectué en petit comité avec Rom' et Oliv'. Je fais la course en prenant une solide 27 ème place / 859 classés sans être parti vite. Je me classe 6ème en Master 1.
  • Dossard 24 le 6 mars sur le Trail d'Auffargis 30 km : Les choses sérieuses commencent avec en toile de fond le Trail du Ventoux 15 jours plus tard. Je suis dans mon jardin et j'affectionne ce terrain. C'est mon terrain d'entrainement dés lors qu'il s'agit d’allonger la distance et le dénivelé. Une partie des meilleurs coureur du coin sont là et un gros contingent du club aussi. Je fais la course en remontant jusqu'à la 5ème place. La bagarre finale dans les derniers hectomètres ne m'est pas favorable. Trop généreux tout à l'heure, je n'arrive pas à accélérer en vu de la ligne d'arrivée, nous sommes trois pour la place de 5 au coude à coude.  Finalement je me classe 7ème et 4ème Master 1. Nous sommes 480 classés.
L'objectif de ce début de saison le Trail du Ventoux. Je l'attendais avec impatience après mon forfait de l'année dernière, ce sera hélas une contre performance...
  • Dossard 199 le 19 mars sur le Trail du Ventoux 46 km et 2200 m D+ : Je fais le voyage à Bédoin avec Rom', lui est aligné sur le 26 km et moi sur la course rêne. Je pars certainement trop vite et gravi cette montagne en léger surrégime. J'avais déjà un doute quant à mon rythme excessif à la montée, dans les 1 ers kilomètres de la descente je comprends que ma fin de course va être pénible. De grosse ampoules sous mes deux talons vont encore venir me ralentir me contraignant à prodiguer quelques soins. Je passe à coté de mon objectif, mais le plaisir m'accompagne même dans la difficulté sous un beau soleil de Provence. Résultat 150ème en 5h33 / 925 à l'arrivée, ce qui n'est pas si mal.
Un peu de repos et en route vers un deuxième cycle passant par la XL Race du Lac d'Annecy. Course de 2 jours qui doit m'amener au top de ma forme sur la mythique Pierra Menta en mode été avec mon ami Oli VauTrail.

  • Dossard 109 le 9 avril sur la Run' Cugnot à La Batie-Divisin avec mon ami Philippe de Rando Running Bourgoin Jallieu : Ce n'était pas au programme mais de passage chez mon ami Philippe, je ne pouvais pas décliner l'invitation, son shop étant partenaire de l'épreuve. Ce 10 km propose une bonne grimpette dés le départ sur 1,5 km et offre un parcours assez nature. Bonne ambiance sur cette course organisée par le sou des écoles du village de La Batie-Divisin. je prends une 5ème place et la 2ème en Master 1. Très belle matinée dans la campagne Iséroise où l’embuscade est à chaque traversée de village...

La suite du récit pour bientôt...







jeudi 1 septembre 2016

Pierra Menta été 2016, Team Trappeurs des Yvelines nous l'avons terminé !

Elle est encore unique, elle est belle, magnifique, exigeante. Cette épreuve force à repousser ses limites pour l'équipe, quand le binôme,  qui dans la souffrance ne fais plus qu'un, attaché par l'élastique. Cette course est avant tout une course d'équipe !

C'était magique et trop rapide tant parfois j'aurais aimé que le temps s'arrête pour savourer l'instant, contempler les panoramas et regarder la concurrence souffrir. D'autant plus magique, car après plus de 6 mois à ronger mon frein stoppé par une blessure, j'ai pu reprendre l'entrainement seulement trois semaines avant l'épreuve. Je n'ai pas cherché à courir durant les quelques séances mais uniquement à faire du dénivelé avec seulement le relief offert par ma région... Le vélo et le renforcement musculaire auront parfaitement complétés l'entrainement sans quoi il ne m'était pas envisageable de prendre le départ.

L'équipe, la Big Team : Team Trappeurs des Yvelines c'est le nom de notre équipe pour faire référence à nos lieux de vie et de travail. Nous avons ainsi porté les couleurs des coins et recoins de nos lieux d’entraînements sur le terrain du Beaufortain capitale du Sky Running le temps d'un week-end tant nous côtoyons les sommets.

Nous n'avons pas non plus démérité au milieu de toutes ces équipes construites pour l'occasion et au milieu d'un peloton plutôt montagnard rompu à l’enchaînement de grosses montés et descentes. Nous finissons 75 ème comme un clin d’œil à la capitale... sur 218 équipes classées, 47 équipes n'aurons pas pu aller au bout de l'aventure.


Je vous propose de visionner cette belle vidéo proposée par l'organisateur, celle-ci retrace parfaitement l'ambiance, l'esprit et le terrain de jeu de cette course encore unique qui j'en suis sûr va faire des petits...
https://www.facebook.com/pierramentaete/videos/1767049120182953/

Je suis fier d'avoir terminé et d'avoir partagé cette épreuve avec mon binôme car ce n'était vraiment pas gagné et comme reprise on fait plus facile. J'espère à l'année prochaine si nous arrivons à obtenir le précieux sésame.



mercredi 29 juin 2016

Pierra Menta été 2016, c'est après demain !

7 mois après notre inscription avec l'ami Olivier et 7 mois de galère à soigner ma pubalgie, nous allons prendre la direction du Beaufortain pour participer à notre 1ère Pierra Menta. Une attente souvent semée de doutes, une pubalgie c'est la guigne et c'est long à soigner et je pense ne pas être encore tout à fait tirer d'affaire. Il me faudra être prudent et ne pas trop pousser la machine dans ses retranchements. Ces 3 jours de course seront riches d'enseignement pour la suite de la saison.


Donc me voilà de retour et heureux de pouvoir reprendre le chemin des sentiers autour d'Arêches-Beaufort. J'ai hâte de prendre cette bouffée d'air et de revoir la montagne et ces hauts lieux comme Grande Journée, Mirantin, Grand Mont...