vendredi 17 février 2012

Chaussures minimalistes, la chaussure fait sa révolution.

Le fait d'avoir effectué des cross cet hiver et d'avoir fait l'acquisition d'une paire de chaussures pour cette discipline, je me suis posé une question qui me parue évidente lorsque j'ai enfilées ces chaussures.
Pourquoi inventer des chaussures minimalistes alors qu'elles existent déjà dans le commerce ?
Je pense sans trop me tromper que l'on peu considérer les pointes de cross ou d'athlétisme comme étant des chaussures minimalistes. Non ?
Elles regroupent tous les avantages procurés par les chaussures minimalistes.
Légèreté, souplesse, prés du sol... et les inconvénients, manque d'amorti, de maintien et de protection, aucune correction possible...
C'est vrai à leur pied, lors des départementaux de cross j'avais l'impression de voler. C'est sûr, il n'y a pas photo entre une Riot 3 à 400 grammes en pointure 47 et une paire de cross à moins de 250 gr ammes en pointure 46,5. Mais pour autant je me vois mal courir avec une telle paire de chaussures plus de 10 bornes et de surcroît sur un terrain dur.
J'ai souvent entendu des louanges pour la course effectuée pieds nus sur pelouse, à petite dose pour faire de la proprioception ou de la rééducation, de nombreux sportif de haut niveau pratiquent des séances pieds nus sur stade de foot par exemple, je trouve ça intéressant et c'était avant l'arrivée des chaussures minimalistes.
Alors est-ce que ça serait uniquement commercial ?
je ne répondrai pas à cette question, mais je pense que la chaussure de sport est en plein boom tout comme notre pratique. Notamment par l'afflux croissant d'adeptes avides de nouvelles sensations.
Entre retour aux sources et modernisme la chaussure minimaliste se positionne sur ces 2 aspects. Vous pouvez alors découvrir cet article sur la clinique du coureur les chaussures recommandées, plusieurs chaussures minimalistes y sont testées. Vous n'aurez que l'embarras du choix tant les modèles sont pléthoriques !
A coup sûr avec cette nouvelle pratique ce sont aussi les salles d'attentes des praticiens qui risque d'emplir, si les changements d'entraînements sont mal conduits. Mes conseils, si vous êtes tenté, allez y progressivement, le corps n'aime pas les changements d'habitudes trop brusques surtout quand celui-ci a ses petites habitudes.
Alors à vous de voir, moi je me contente pour le moment des chaussures de cross pour les cross, chaque chaussure pour son domaine de prédilection, pour le minimalisme j'attends encore, mais je reste curieux.

4 commentaires:

Morgan LAMART a dit…

Tu pourras en parler à Sandra, elle est complètement convertie au minimalisme ! :)

benoit commepiedsnus.com a dit…

Les chaussures à pointes sont légères et très fines mais elle sont conçues pour tirer à profit des pointes donc avec une partie de la semelle très rigide et un chaussant souvent étroit. Pour ces 2 raisons, il est normal que ça soit inconfortable sur plus de 10km, contrairement à des chaussures minimalistes extrêmement souples et flexibles avec un chaussant beaucoup plus large pour l'avant du pied.
Le mieux pour s'en rendre compte c'est d'essayer :-)

Guillaume BRESSON a dit…

C'est effectivement à essayer.
Mais quels sont les risques quand on à des semelles orthopédiques dans ses chaussures de course.
Je vais en parler à mon podologue. Affaire à suivre...

Guillaume Bresson a dit…

Vous pouvez-retrouver sur le lien ci-dessous un retour d'expérience d'un podologue sur Paris. Assez intéressant et instructif. Le minimaliste c'est possible mais pas pour tout le monde, à lire :
http://www.podologue-paris.com/?p=719